Ecv Bordeaux

Il y avait ici un texte qui donnait mon avis sur cette école, et ce qui était rigolo c’est qu’en tapant ECV Bordeaux dans google mon site se trouvait en troisième position !
Ce positionnement était bien problématique pour cette institution, en effet des avis comme le mien ne courraient pas le net, et celui-ci ne devait vraiment pas être bon pour leur image de marque! Mince, désolé m’sieur l’avocat, j’ai l’impression que je confond mes copains avec un vieux paquet de lessive !…

J’ai donc supprimé le texte qui était présent ici.

Le plus amusant, et pour ne pas dire le plus triste dans cette histoire est la lâcheté de certaines personnes. Je ne sais pas si ce sont « un » ou « des », si ce sont des officieux ou officiels de l’école, tout ce que je sais c’est que ces gens là ne savent pas qu’il existe un meilleur moyen pour rentrer en contact avec un personne que de passer par le biais de son Hebergeur Web ! Je ne suis pas idiot, cette méthode d’intimidation à visé à me faire flipper.
Mais vous pensez que vous m’avez fait peur ? Sachez que non, et que le doigt dans l’oeil vous venez de vous le mettre profondément ! J’ai retiré ce texte parce que j’ai maintenant envie que l’on me laisse tranquille mais sachez que RIEN ne m’empechera de vive voix de dire ce que je pense ! Et à moins de venir avec un couteau me sectionner l’appendice buccal vous ne pourrez rien y faire, votre réputation sera faite.

Mon conseil aux curieux d’orientation:
- Si vous souhaitez intégrer cette école réfléchissez-y à deux fois. Demandez l’avis de beaucoup de monde, ne vous faites pas avoir par ce qui brille en surface (quoique les tabourets Ikea ne brillent pas!), et ce n’est pas parce qu’une majorité pense une même chose que celle-ci est forcément bien pour vous !
Demandez vous aussi pourquoi des avis comme le mien (absent désormais) ne sont pas plus nombreux sur le net ? Quand les moyens pécuniaires sont du côté d’une institution telle que l’ECV faire pression est relativement simple, il ne faut pas s’étonner après si on se demande où est passée la liberté d’expression sur le net ! (qui à dit dans les waters ?).

- Autre petit point important : Combien de gens veulent réellement critiquer vivement une chose qui leur à coûté les yeux de la tête ? Pas énormément je pense, en tout cas j’étais dans cette minorité qui n’hésite pas à dire ce qu’elle pense en souhaitant pouvoir aider un jour les autres à faire la part des choses.

Cette tirade funeste est terminée puisqu’on m’a indirectement demandé de me taire. Heureusement cette histoire n’a fait que confirmer mes pensées et mes dires sur cette école, la version orale de mon défunt texte de critique ne sera que plus belle et existera toujours en moi lorsque je la raconterai aux autres !.

Fin.
La bêtise ce n’est pas moi mais…


54 commentaires pour “Ecv Bordeaux”

amorettiNo Gravatar , le 4 mai 2008

bonjour,

hésitante à entrer à l’ecv d’aix en provence … vos propos me laissent songeuse… merci de m’apporter vos lumières.

lilithNo Gravatar , le 17 décembre 2008

bonjour à toi! moi aussi je souhaiterai intégrer l’ECV, donc je voudrai avoir ton avis, puisque celui ci à été supprimé!
MERCI!!!!!!

GwenNo Gravatar , le 14 janvier 2009

Merci de me donner votre avis sur l’ECV. mon fils est en terminale et hésite entre école prive et publique… si vous voulez nous aider.

adminNo Gravatar , le 20 février 2009

J’ai décidé de ne plus trop parler de cette école, car l’expérience ECV commence un petit peu à dater pour moi, et que j’en ai plus grande chose à faire. Je ne remettrai jamais sur internet l’ancien texte que j’avais écrit sur cette école. Ce dernier était en effet trop VRAI par rapport à l’école, ce qui m’a vallu un gentil message de la part de l’organisme. Je n’en dirai pas plus là dessus :) .

En revanche, tu dis Blondis “tenter d’y rentrer”. Je vais te rassurer sur ce point : Je ne pense pas que l’entrée à l’ECV soit bien difficile, tu dois sûrement connaître l’expressions “sélection par le pognon” ?… Aussi, quand un entretien d’entrée peut se passer pour certain avec un concièrge, bonjour la crédibilité du truc… Et puis, à titre personnel, quand j’ai vu en grande majorité les qualités globales et artistiques de mes petits camarades je me suis dit dès le départ que je m’étais trompé d’endroit.
Maintenant, tu est libres de faire ton choix, je n’en dirai pas plus, pas envie d’avoir des emmerdes :) .

Gwen, l’école privé ne sera pas plus qualitative que le privé.
Mais image un truc de ce genre : tu travails dans le domaine de l’architecture, tu te fait plein de blé dans ton cabinet où tu est le boss. Tu connais une école privée qui te proposes de donner 3h par semaines payé sympa. Tu y vas, mais t’en a rien à foutre. D’après toi, ça donne des profs comment ça ? ;-) .
Après je ne généralise pas cela à tout le secteur privé, bien entendu qu’il y a du bon à certains endroits, mais le privé n’est certainement pas MIEUX que le public. Ce qui fera la différence c’est la créativité et le talent, et ça, à la base quand on ne l’a pas, tu peux aller où tu veux ça changera rien.

JackNo Gravatar , le 26 février 2009

Merci pour l’info, c’est vraiment sympa d’éviter à d’autres de vivre la même galère! Un témoignage authentique qui vaut de l’or (au moins 7640 € =D)!

pinguinNo Gravatar , le 27 février 2009

salut, à toi je viens d’intégrer l’ecv enfin à la rentrée 2010. pourrais tu donner des détailes fair suivre l’ancien texte ? parceque cela reste . . . vide comme argumentation loin de moi l’idée de mettre en doute au contraire je suis très interressé mais par les faits ;)
merci d’avance

adminNo Gravatar , le 27 février 2009

Salut pinguin.
L’ancien texte ne reviendra pas, il m’a valu des emmerdes. Donc non, je ne le remettrai pas en ligne pour que certains se fasse plaisir à m’attaquer pour diffamation… Cependant, dans ma dernière réponse y’a des faits ;-) . C’est un peu bidon comme réponse je sais, et ceux qui ne veulent croire que tout est parfait là bas tant mieux, mais non, je ne remettrai pas l’ancien texte !
En tout cas, je te souhaites de te faire plaisir dans l’école, et j’espère que tu n’est pas comme moi, c’est à dire un peu trop « artiste » pour être dans ce genre de structures où tu vas côtoyer beaucoup trop de gens sans talent qui se cherchent dans la vie et qui débarquent souvent ici après avoir fait auparavant des trucs qui n’ont aucun rapport. Beaucoup on le grand rêve de : plus tard je serai dessinateur, alors je vais faire une école pour m’apprendre. Hélas ça fait un petit peu penser au cliché des garçons qui veulent être pilote de chasse alors qu’ils sont bigleux…quand tu n’as pas ce qu’il faut c’est plutôt mal barré. C’est con mais c’est comme ça. Ha oui, et puis j’oubliais : beaucoup ne savent pas tenir un crayon ;-) .
Bref, bonne courage, et j’espère que tu intégreras bien le concept et les gens qui peuvent s’y trouver.

adminNo Gravatar , le 27 février 2009

A l’attention de Jack (commentaire plus haut),
Je ne sait absolument pas l’influence qu’ont pu avoir mes textes sur l’ECV Bordeaux mais j’espère bien que ça a été utile à certains. 7640 euros à l’ECV, wow, je me rappelait plus des tarifs !! En effet, ça douille, à ce prix y’a intérêt à ce que la vaseline soit de qualité (mieux que les tabouret à deux balles ikea sur lequel on passait nos journée quand j’y suis passé…) :D .

JINo Gravatar , le 12 mars 2009

Coucoua toi j’ai eu le plaisir de lire ton message avant qu’il ne soit supprimé. Je suis actuellement à ecv, je préfére ne pas écrire mon nom de peur d’avoir des représailles de la part de l’école par la suite. Je voudrez dire aux les personnes qui veulent s’inscrire que l’ambiance entre les élèves au sein de l’école n’est pas aussi excellente que vous ne pouvez l’imaginer en facade néammoins le point positif de cet école et d’avoir quelques profs assez intéressants qui aiment ce qu’ils font. Si vous voulez vous inscrire préparez vous à vous consacrer qu’à vos études à ne plus rien faire à côté. Si vous avez des problèmes familiaux ou de santé mettez-les de côté, personne ne vous écouteras, vous ne pourrez jamais rien dire mais toujours accepter. De temps en temps vous voudrez vous accorder un samedi pour vous reposer mais lundi on vous repprochera que vous êtes un glandeur. L’ecv c’est cher, tu te la ferme, tu encaisse, tu suis l’effet de mode que l’on veut t’apprendre et tu as ton diplôme.Bon courage!

AlexNo Gravatar , le 6 avril 2009

Tes propos me font beaucoup réfléchir à moi aussi !
Je voulais y entrer mais comme tu dit, c’est réservé au gens qui ont les moyens.

C’est super cher :
- La 1ere Année = 6070 euros
- La 2eme Année à la 5eme Année = 7640 euros (tous les ans)

sans compté les droits d’inscriptions qui sont de :
- 340 euros (dans l’UE)
- 680 euros (Hors UE)

Sans parler de l’ordinateur portable qu’il faut ensuite pour travailler sur les logiciels informatisé;
De préférence il faut un « Mac » ce qui est biensur SUPER CHER !

puis les repas ne sont pas fournis, les logement pour ce qui ne sont pas de Bordeaux ne sont pas donné non plus : Entre 400 et 500 euros avec les propriétaire partenaires de l’école.

fabriceNo Gravatar , le 9 avril 2009

salut, moi aussi j’ai fait l’expérience de cette école. Devenir dessinateur pour moi c’était un rêve de gosse, alors quand j’ai été choisi pour intégrer la prépa, plus pour le portefeuille de mes parents que pour mon talent je dois dire, je n’ai pas hésité.
Mal m’en a pris et ce pour deux raisons : tout d’abord je n’avais pas le niveau, ce qui soit dit en passant peut se travailler, mais surtout je n’avais pas la motiv’ nécessaire.
Parce que leur prépa c’est exactement ça; plus de vie sociale, une pression permanente (competition entre les élèves, mentalité « winner » à donf’) et une ambiance pourrie entre élèves (je te souris en face, je t’encule par derrière).
Chez les profs, y’a du bon et du moins bon comme ailleurs, certains étant plus pédagogues que d’autres.
Donc pour compléter ton avis et en éclairer d’autres, je dirais qu’avant d’intégrer cette école il faut se poser les bonnes questions, que suis-je prêt à sacrifier (en argent comme en temps) ? est-ce que j’ai vraiment le niveau pour cette discipline ?

LiliNo Gravatar , le 16 avril 2009

Salut, Je viens de lire tout ce qui a était dit sur cette école et même si ce n’est pas trés aléchant je compte quand mm y rentrer l’an prochain .
Venant d’une terminal scientifique, il est casiment impossible pour moi de rentrer dans une école public pour le moment et tant qu’a choisir du privé autant choisir le moins pire. En effet sur tout les forum et d’aprés tout les avis que j’ai eu toute les écoles privé sont aparament des « boites a fric » pourtant si elles continues d’exister et qu’on en parle c’est qu’elles ne doivent pas délivrer une si mauvaise formation.
Dc si je pose ma trace sur se blog c’est pour vous poser des questions (car comme tu l’as dit on trouve peut d’avis sur l’ecv sur internet mm ds les forums)
Je voulais savoir si les anciens élèves sont tous de L’ECV de bordeaux ou y en a t’il de paris ? L’ECV de paris se classe t’elle dans la mm catégorie que bordeaux ? Et si vous ne me conseiller pas le prépa de l’ECV alors dans laquelle dois je aller ? Sachant que je suis issu d’un bac général et que je devrai casi obligatoirement passer au moins 1 an si se n’est plus dans le privé.

Merci à Tous.

bouyakaNo Gravatar , le 5 mai 2009

Je suis en atelier prépa à Bordeaux… c’est vrai que les avis sur cette école ne foisonnent pas sur internet loin de là.
Question argent il ne faut pas oublier, parce qu’il ne le dise pas, qu’il faut compter en plus de l’inscription et tout le tralala le matériel à acheter, je ne suis pas encore au bout de l’année mais j’ai fait le calcul de tout le matériel que j’ai pu acheter, le total s’élève à environ (roulement de tambours) plus de 1000€…
Donc bon !
Et en plus ils ont le toupet d’augmenter les prix cette année… où va le monde ?
Certes c’est une bonne école, mais en atelier préparatoire le niveau est quand même assez bas, sans être méchant, mais c’est vraiment « je prend tout le monde même ceux qu’ils ne savent pas dessiner. La preuve ils font aussi leurs entretiens par téléphone…

Bref !
En tout cas bon courage pour tous ceux qui veulent intégrer l’ECV !

Mrs.MNo Gravatar , le 27 mai 2009

Bonjour.
C’est, je crois, la première fois que je trouve (enfin ?) des commentaires de personnes « pas très contentes » de cette école.
Je rentre en Atelier prépa à Bordeaux la rentrée prochaine (2009/2010) et donc évidemment les avis m’intéressent. Je ne sais pas vraiment ce que vaut le niveau des gens qui y rentrent, je sais seulement que je suis loin d’être une artiste, et je suis loin aussi de me donner ce titre. Je sais seulement que j’ai quand même des facilités et facultés dans ce domaine que j’ai très envie de développer et qui, je pense, peuvent être prometteuses. J’y vais donc pour apprendre. Apprendre suppose que je suis loin de tout savoir et loin de l’artiste. J’espère donc que toi, parce que si j’en crois ce que tu dis tu étais (très ?) bon, tu ne dévalorises pas trop les élèves qui sont là pour apprendre et marcher dans cette voix. (Certains médiocres peuvent finalement se révéler parfois très bons).
Je voudrais dire aussi que trouver des avis défavorables sur l’ECV me rassure un peu. En effet, il ne faut pas oublier que partout il y a des contents et des pas contents. Ce constat est loin d’être péjoratif. Il y aura toujours des gens qui se satisferont d’un milieu et d’autres non. C’est tout simplement normal, et plus encore, c’est rassurant. Il est évident que dans tout les cas, il est important de connaitre les bons et les mauvais côtés. Pour moi, pour l’instant, le véritable point noir reste le prix. Cependant, il est vrai que l’ECV est considérée comme l’une des meilleures écoles du genre, ce qui est confirmé par plusieurs source, et de très sérieuses. Je pense donc qu’il doit y avoir un fond de vérité, et puis même si toi tu es très insatisfait, ça reste l’une des écoles la moins critiqué comparé aux autres (sur lesquelles on trouve des dizaines de commentaires comme le tien).

Je crois que dans tes commentaires tu oublis de dire une chose importante. Les gens te demandent des conseils, certains prendront très très au sérieux ce que tu dis (et c’est bien). Mais il ne faut pas oublier une chose, et elle est la même partout. Il est clair que suivre le cursus de cette école demande beaucoup de sacrifices et il faut donc véritablement peser le pour et le contre. C’est ce que moi aussi j’ai fais avant de me décider définitivement à y entrer l’année prochaine. Mais le plus important je crois reste d’être véritablement motivé. Aucune école privée ou publique n’est parfaite, cependant sa propre réussite ne tient qu’à soi-même. Il ne faut pas tout mélanger. J’ai fait toutes mes années collège dans un établissement avec une très mauvaise réputation et mes années lycée dans un établissement très très mal classé niveau « taux de réussite au bac ». Ca ne m’empêche pas pour autant de m’en sortir très bien malgré les bons et les mauvais profs. La véritable question qu’il faut se poser donc, c’est « En ai-je vraiment envi ? Suis-je assez motivé ? ».

J’ai seulement peur qu’avec ton discours, qui est identique à beaucoup d’autres élèves d’écoles similaires à l’ECV, tu décourages certains à partir dans cette voix, et je pense que ce serai dommage. Je trouve que ce que tu fais est très bien. On devrait toujours pouvoir dire ce que l’on pense et rappeler aux gens que la perfection n’existe pas. Je voulais seulement rappeler ce point qui est important, selon moi. Maintenant, comme je rentre à l’ECV l’année prochaine, je ferai peut-être part moi aussi de mes impressions (bonnes ou mauvaises) et je viendrais peut-être ajouter des éléments à tes commentaires =).

Bonne journée et bonne chance dans la vie.
M.

Mpad de kaelweb :)No Gravatar , le 27 mai 2009

Salut Mrs.M,
Déjà, je te remercie pour ton commentaire !

« C’est, je crois, la première fois que je trouve (enfin ?) des commentaires de personnes “pas très contentes” de cette école. »
C’est flippant d’avoir l’impression que tout est parfait non ?

 » je sais seulement que je suis loin d’être une artiste, et je suis loin aussi de me donner ce titre. Je sais seulement que j’ai quand même des facilités et facultés dans ce domaine que j’ai très envie de développer et qui, je pense, peuvent être prometteuses. »

Si tu sens en toi qu’il y a du potention c’est évident qu’il faut essayer ! Mais je pense, et c’est sûrement un peu extrémiste, que le côté artistique on l’a ou pas à la base, en gros y’a un Don ou pas ! L’erreur c’est de penser que dans une école comme l’ECV tu peux devenir un artiste sans avoir le DON. Au mieux tu deviendras un technicien, mais certainement pas un artiste avec tout ce que ça implique !
Quand tu dis que certains médiocres peuvent finalement se révéler parfois très bons, je suis plus que d’accord avec toi ! Mais toujours dans mon idée de Don, ils avaient le truc et l’ont débloqués et non crée artificiellement !

 » J’espère donc que toi, parce que si j’en crois ce que tu dis tu étais (très ?) bon, tu ne dévalorises pas trop les élèves qui sont là pour apprendre et marcher dans cette voix. (Certains médiocres peuvent finalement se révéler parfois très bons). »

Pour rectifier le tire, je ne m’estime pas très bon, je suis même un éternel insatisfait qui n’est jamais content de ce qu’il fait et à l’impression de produire de truc nazes. Mais je pense par contre que j’ai l’artistique en moi, et ça j’en susi certain… Je fait du piano de l’orgue, de la photo, et du dessin, et dans tous les cas, même si je reste qu’un amateur je pense que je peux arriver à produire des choses plus que correctes, c’est tout. Mais en soit, dans la classe ou j’étais, dans mon registre bien précis de créatifs plus porté sur la BD, en effet, je pouvais m’estimer très bon par rapport aux autres !

« Aucune école privée ou publique n’est parfaite, cependant sa propre réussite ne tient qu’à soi-même. »
Encore une fois je suis d’accord (avec la suite par rapport aux établissements mal classés). Je rajouterai juste que l’école ne fait pas forcément l’artiste.

« J’ai seulement peur qu’avec ton discours, qui est identique à beaucoup d’autres élèves d’écoles similaires à l’ECV, tu décourages certains à partir dans cette voix, et je pense que ce serai dommage.  »
Si j’arrive à ce point à décourager des gens je pense que je peux me proclamer gourou ;-D. EN tout cas je n’ai pas envie de décourager et je ne pense pas que ça décourage plus que ça, celui qui veut aller à L’ECV y rentre ! La preuve avec moi même, malgrès tout j’y suis rentré, et j’étais tellement fasciné que le coup des entretiens d’entrée à l’arache ne m’a pas empéché d’y entrer. Celui qui veux y rentre, si bien sur les sous suivent.

dernière petite question par rapport à ceci :
‘ Cependant, il est vrai que l’ECV est considérée comme l’une des meilleures écoles du genre, ce qui est confirmé par plusieurs source, et de très sérieuses.’
Si tu repasses, tu peux éventuellement me citer tes sources ? Parce que si c’est dans le guide des écoles d’arts édité tous les ans pour les papeteries… L’ECV a un budget communication, et à ce niveau ils sont excellent pour vendre leur machin ;-)

 » Pour moi, pour l’instant, le véritable point noir reste le prix. »
C’est cher c’est certain ! Mais pour le prix celui qui veux peut prendre des cours particuliers sur quelques matières cléfs comme des cours de nu (très complet aussi bien pour la perspective, le côté technique de crayon, l’appréciation des volumes et des ombres). Je pense que les solutions avec des cours particuliers doit être possible, mais difficile à mettre en place, mais quand ça l’est c’est à mon avis très efficace parce que tu perds normalement le superflu de certains matières à l’ECV qui ne sont là que pour combler des trous j’ai l’impression.
Et puis bon, payer aussi cher pour se retrouver comprimé à plusieurs sur des tables et croiser un prof 5 minutes sur 3 heureus de cours pour un petit conseil à la con… ça fait très cher de l’heure… Bref à méditer car l’enseignement ce n’est pas non plus t’apprendre tous le long de la journée des choses…

« Je trouve que ce que tu fais est très bien »
Merci ;-) !

Mrs.MNo Gravatar , le 27 mai 2009

De nouveau ici.
Merci bien d’avoir si vite répondu :)

Tout d’abord, je suis bien d’accord avec toi, la perfection est sacrément flippante ! Et puis il faut dire que je n’y crois pas beaucoup…
J’ai mis beaucoup de temps à trouver vers quoi je voulais me diriger, à me décider. J’ai choisi l’ECV malgré le prix et malgré tout les sacrifices que ça encoure parce que le diplôme qu’elle délivre est tout simplement celui qui est le plus près de mes attentes. J’aime le dessin depuis toujours, ainsi que comme toi, la musique, la photographie et l’écriture etc. La communication visuelle englobe bien toutes ces notions. Avant (pardon d’avance, je raconte ma vie) je voulais être photographe mais je me sentais un peu tiraillée par le fait que ça impliquait de mettre de côté mes autres passions. J’ai en quelque sorte choisi ce que, pour moi, je pourrais appeler la « solution de facilité », c’est-à-dire que désormais je penche plus pour un métier comme directrice artistique qui permet de travailler avec beaucoup de gens de tous ces milieux, selon la branche. Ça me permet de garder une main sur toutes mes passions. Enfin bref, tout ça pour expliquer que mon choix pour l’ECV a été bien pesé et j’espère bien m’en sortir. Mais je suis une battante ;)
J’espère que tout ceux qui veulent s’y diriger ont bien pris le temps de se concerter comme moi je l’ai fait, je pense que c’est réellement important, et c’est trop d’argent pour se tromper !

Évidemment, je ne suis pas suicidaire et je n’irai pas si je savais que je n’ai pas cette espèce de fibre artistique. J’en ai toujours eu une, je vais donc voir jusqu’où je suis capable d’aller. J’ai pendant un temps fait beaucoup de photo (en ce moment, plus le temps et je regrette) et à défaut de savoir jouer d’un instrument, je chante dans un groupe. Je ne sais pas si l’on peut parler de don, j’ai tendance à penser que le don, ça n’existe pas vraiment. Évidemment qu’il faut avoir une certaine affinité avec ce domaine. On ne devient pas coiffeur quand on est terriblement maladroit et qu’on n’a aucun sens de l’esthétique, mais c’est pareil pour tout. Seulement, je crois que le domaine de l’Art fait rêver et que beaucoup aimeraient s’y diriger sans avoir les bagages nécessaires. C’est vrai que l’Art joue beaucoup avec l’irréel et l’imagination, mais il ne faut pas trop rêver non plus ;)

Évidemment que tout ça se travaille. Même les plus grands peintres sont passés par une phase d’apprentissage, c’est nécessaire. Mais bien entendu, ils avaient déjà à la base l’affinité nécessaire pour réussir dans ce domaine. Ceux qui ne l’ont pas s’en rendront vite compte à mon avis. Je suis d’accord avec toi qu’il veut mieux avoir conscience de son « potentiel talent » avant de se lancer dans une école comme l’ECV, parce qu’en effet, les artistes ne naissent pas tout simplement dans les choux, c’est tout de même un peu plus que ça !
Il est clair que, pour te citer, « l’école ne fait pas l’artiste ».

En ce qui concerne ces fameuses sources, je ne saurais pas te les citer de tête, comme ça. Il faudrait que je les retrouve et que je sois un peu précise. Je peux seulement te dire que c’était dans un magazine tout à fait sérieux. Il s’agissait d’une étude effectuée auprès des entreprises du milieu. Ces entreprises devaient dire selon elles, de quelle école sortent les meilleurs élèves. Cette étude comparait donc les 5 ou 6 « plus grandes écoles d’art » et c’est les diplômés de l’ECV qui sont arrivés en tête.
Je ne suis pas sûre que l’ECV ait les moyens de trafiquer ce genre d’études officiels. CEPENDANT, il est clair et évident que leur budget pub et promotion est très conséquent, tout comme toutes les écoles du genre (Studio M, pour ne pas citer, est pas ma mal du tout dans le genre).
C’est pourquoi il faut répéter sans cesse aux gens de bien se renseigner et de ne pas regarder seulement les belles brochures qui en mettent pleins les yeux et qui ont une couverture brillante. :)

Pour parler d’un autre sujet, j’ai regardé quelques uns de tes dessins et quelques une de tes photos et tu te débrouilles vraiment bien !
Tu as un bel appareil photo, comme je t’envie :’(

M.

Mrs.MNo Gravatar , le 27 mai 2009

PS: je viens de penser à une chose. Peut-être bien que cette étude prouve seulement que l’ECV a beaucoup de chance, et que sans véritable raison fondée, elle est un aimant à jeunes talentueux :) ;)

Mpad de kaelweb :)No Gravatar , le 27 mai 2009

« PS: je viens de penser à une chose. Peut-être bien que cette étude prouve seulement que l’ECV a beaucoup de chance, et que sans véritable raison fondée, elle est un aimant à jeunes talentueux » –> fait attention, les aimants ça colle et dans le monde du travail, tu gagnes seulement si tu est beau/belle ;-D. (voila je l’ai ma connerie de la journée).

Par rapport aux études comparatives mon côté parano me ferait penser qu’on peut faire dire ce qu’on veut à une entreprise ;-)
‘Je ne suis pas sûre que l’ECV ait les moyens de trafiquer ce genre d’études officiels.’ —> En tout cas, l’ancien texte qui était présent ici m’a valu de recevoir un avertissement qui faisait clairement sous entendre des poursuites, et pour intenter une action en justice, bein faut un peu de moyens… Mais bon, je ne détiens pas la vérité absolue !

Aussi attention, peut être que l’ecv est classé dans ces études comme dans les bonnes écoles, mais penses-tu que l’ECV Bordeaux soit exactement la même que l’ECV Paris ? A moins que le classement que tu as vu le précise, peut être qu’ils ne parlaient que de l’ECV Paris. Je ne connais pas celle de paris, mais pour faire une comparaison, science po Paris c’est autre chose que science po Bordeaux ! Si tu vois ce que je veux dire :D .
Enfin bon, tout ça c’est des suppositions, rien de plus !

Dans ton choix de carrière, directeur artistique c’est celui qui coordonne, dirige oriente et donne son avis, c’est pas forcément (je ne généralise pas) l’exécutant qui se défonce sur le truc ;-) Directeur Artistique c’est aussi le sale boulot d’être le méchant qui critique ! hihi Bon ce n’est pas que ça, et je ne voudrait pas te décourager, et de toute façon tu as le temps de savoir ce que tu veux faire, largement ! De toute façon avant de faire DA tu devras à mon avis faire des preuves donc de la création tu n’y couperas pas !

En fait, dans les milieux artistiques, ce qui est super frustrant c’est le moment ou tu vas te rendres compte que tu fait des merdes et d’autres trucs pas intéressants. De nombreuses choses seront chiantes à faire, et tu ne t’éclateras pas forcément, à moins d’avoir de la chance (je te le souhaites) ! Il ne faut pas oublier ce principe de concession qui veut qu’on ne fait pas toujours ce qui nous plait, et ça c’est dommage. J’ai un très bon copain qui sait faire des supers bandes annonces très graphiques et rythmés, il sort de l’ECV Bordeaux, bein il m’a expliqué que dans son boulot la majeur parti de ce qu’il faisait c’était moche et chiant, loin d’être l’éclate. Après c’est toujours pareils, les exceptions existent et ce que je viens de dire n’est pas le cas de tous, mais d’une trèèèèssss grande majorité !
Quoi qu’il en soit, dans tous les domaines c’est pareil. Si t’est photographe tu vas pas faire que ce qui te plait par exemple… Je t’apprends sûrement rien, tu dois déjà le savoir tout ça ;-) .

Tu n’est peut être pas d’accord avec l’idée du Don mais dans ce que tu dis : ‘ils avaient déjà à la base l’affinité nécessaire pour réussir dans ce domaine’ —> bein en soit c’est ça le Don, sauf que ce terme a une connotation plus religieuse quand à son donateur :-D .

« C’est pourquoi il faut répéter sans cesse aux gens de bien se renseigner et de ne pas regarder seulement les belles brochures qui en mettent pleins les yeux et qui ont une couverture brillante. » —-> je rajouterais : et une grosse paire de nibards sur la couverture :-D !.

« Tu as un bel appareil photo, comme je t’envie :’( » Le vieux minolta argentique à 100 euros que j’ai récupéré est plus beau que mon canon neuf :) hihi
—> si ça peut te rassurer l’appareil que j’ai c’est pas le haut de gamme ;-) On peut faire des choses très bien avec des entrées de gammes reflex, et il me semble par exemple chez olympus que ça commence à 350 euros (bon à metre en parallèle le prix des optiques aussi!). Chez canon y’a le 1000D en entrée de gamme, puis le 450D/500D (le mien = 450D). Sur l’entrée de gamme tu peux déjà bien t’éclater, et ce genre d’appareil suffit dans des conditions pas extremes. Par contre tu peux vite devenir exigent et vouloir du haut de gamme, comme moi maintenant, mais le budget va aller ailleurs en attendant ;-) .
J’ai un galerie flickr avec d’autres clichés (mais petits formats) si tu l’as pas vue : http://www.flickr.com/photos/kaelweb/

Wooo !

Mrs.MNo Gravatar , le 27 mai 2009

AHAH ! Ton commentaire m’a bien fait rire !

Vrai que les aimants collent et qu’aujourd’hui le physique tient presque la première place, ce qui est vraiment navrant. Il n’y a qu’à allumer la télé pour en être certain. Mais bon, ce n’est pas un problème, je ne suis pas trop moche ;) Mouahahah.

C’est vrai qu’on peut faire dire ce que l’on veut à une entreprise. De toute façon, on peut faire dire ce que l’on veut à n’importe qui tant qu’on a de l’argent (ah le monde est triste). Cependant, il ne parlant pas particulièrement de l’ECV paris, je m’en souviendrai.
Mais même si il est clair que les mêmes formations ne se valent pas partout, malgré tout, je continus tout de même de penser qu’avec beaucoup de motivation et d’intérêt on atteint un niveau plus que correcte. (Oui je sais, je suis une incorrigible rêveuse, mais ça me réussi).
Le fait que science po Bordeaux n’atteigne pas les chevilles de science po Paris n’est une surprise pour personne en effet. Et il y a tellement d’autres exemples du genre.

Pour l’histoire du don, je m’explique. Pour moi le don a un caractère inné mais aussi figé en plus d’être une aptitude. Et comme je considère que tout artiste, même les plus grands, passe par une phase d’apprentissage, ce genre de chose ne me semble pas exister, tout simplement impossible. On dit que quelqu’un a un don quand il montre une capacité immense pour quelque chose qui semble comme tomber du ciel et n’avoir jamais demandé aucun apprentissage. C’est pourquoi la notion de don me dérange. C’est un mot fort. Cependant, je pense qu’on s’est compris. Ce n’est seulement qu’une question de formulation et de point de vue.

Vrai que le DA coordonne, dirige et oriente mais c’est aussi un côté que j’aime. Je suis plutôt sociable comme fille et ce métier permet vraiment, je trouve, de travailler avec des personnes très différentes. Et c’est vrai que c’est rarement lui qui s’acharne mais j’aime aussi créer, il ne faut pas croire, et je suis une incroyable méticuleuse acharnée et insatisfaite (je plains déjà les pauvres gens qui vont bosser avec moi plus tard ! :) ).
Il est aussi vrai que j’ai encore bien le temps de peaufiner mon projet d’avenir et de me découvrir de nouveaux intérêts ou désintérêts (ce que j’espère moins).

C’est vrai que j’ai toujours eu peur de ça. Je pense qu’inconsciemment c’est toujours les études que j’ai voulu faire mais j’avais peur que le fait qu’elles concernent mes passions, que celles-ci deviennent une obligation me dégoute un peu, m’écœure. Et je crois que malheureusement c’est un peu incontournable, car il y a toujours effectivement cet idée « d’obligation » et celle de faire des choses pas toujours plaisantes (qui donnent plutôt envi de partir en courant). Mais c’est la même chose partout je pense. Ça ne peut pas être que du bon, il y a forcément aussi du contraignant. Je pense que ça ne s’appellerait pas des études si c’était le cas :) .

J’ai été voir ta galerie photo et je trouve vraiment qu’il y a de très beau clichés.
Moi malheureusement quand j’ai commencé à développer cette passion j’étais encore petite, je faisais ça seulement avec un petit appareil numérique qui n’avait pas coûté très cher. Je n’ai jamais eu trop les moyens de m’en offrir un vrai, malgré tout les rêves du genre que j’ai du faire. Cependant, je connaissais bien mon tout petit appareil et c’était mieux que rien. Puis il y a deux ou trois ans il s’est cassé. Du coup je n’ai plus rien pour faire des photos (que le petit numérique de mes parents très occasionnellement) et je n’en ai plus vraiment le temps en ce moment. Il est clair qu’un simple petit olympus comme tu dis me satisferai amplement, même si tu as raison, on gagne vite le goût de la perfection. Le problème c’est que je ne suis pas très riche et qu’à mon avis je ne vais pas avoir des cadeaux (ou m’en faire) avant bien longtemps, sachant que payer l’ECV et tout ce qu’il y a autour va déjà pas être facile. Mais bon ! Je ne me plains pas, c’est un choix que j’ai fait. Tant pis, mon appareil photo attendra, comme tout le reste.

J’aurai peut-être quelques questions à te poser si tu permets. Comment tu es un ancien élève de l’ECV, tu pourrais peut-être m’éclairer sur des points simples.
Tu as fait 5ans à l’ECV ? Est-ce que l’atelier prépa est sur les quais ou bien rue Tivoli ? (idiot comme question, mais important pour savoir où plutôt chercher un appart). Et selon toi quels sont les points positifs de l’école ? (il y en a bien quand même).

CéliaNo Gravatar , le 12 juin 2009

bonjour tout le monde!

j’ai été prise sur concours à l’ECV et j’aurais aimé avoir plus d’infos sur cette école comme le nombre d’heure de cours, le matériel à disposition, le type d’enseignants et aussi l’ambiance dans l’école.

Après avoir lu tout vos commentaires (forts instructifs) je commence à avoir des doutes pour y entrer.
« L’ecv c’est cher, tu te la ferme, tu encaisse, tu suis l’effet de mode que l’on veut t’apprendre et tu as ton diplôme. »
ça me rappelle l’ambiance usine à l’atelier de sèvres que j’ai eu beaucoup de mal à supporter. et si les élèves sont compétitifs les uns envers les autres je sais que je m’y sentirais mal.

Je suis à olivier de serres et j’ai fini ma manaa et j’hésite entre BTS DECV (scénographie salons, expos, PLV, packaging…) et entrer en L2 à l’ECV et faire de la com vi comme je l’ai toujours souhaité.

tous les conseils sont les bienvenus.

merci d’avance

cocoNo Gravatar , le 22 juin 2009

pareil que célia sur les avis assez négatifs de l’ECV…mais ils concernaient plutot lécole de bordeaux,alors que moi,je risque daller a celle de paris a la rentrée.jdois vous avouer que jai peur maintenant de ce qui mattend!^^jaimerai avoir des avis sur ecv paris…merci davance !

PouêtNo Gravatar , le 26 juin 2009

Bonjour

Je suis actuellement étudiante à ECV. Je passe en 2eme année.
Pour ma part, j’ai été admise à l’ecv pas par rapport au porte feuille de mes parents car ils ne roulent pas sur l’or.

Celia: le nombre d’heure de cours est 26 environ mais ça change toutes les 2 semaines car l’anglais, le volume c’est une fois toutes les 2 semaines
Le matériel à disposition: haha tu te fournis toi même!! lOL
Le type d’enseignants: des professionnels
L’ambiance dans l’école: très bonne si tu t’entends bien avec ta promo, les prof, l’administration…

En fin de prepa, pour ma promo, cette année, 50% ne sont pas passés. Je suis passée mais je ne suis pas parmis les meilleures jlavoue. Il faut être assidue tout au long de l’année, progresser car c’est ce que les profs veulent et ils le voient si tu donnes du tien ou si tu fais rien.

Pour ce qui est de la compétition, il n’y en a pas car on bosse tous ensemble et on s’entraide, pas comme ailleurs où les élèves sont remontés les uns contre les autres.

Depuis cette année la prepa est que sur les quai.

Moi je viens d’un bac scientifique, je ne sais pas parfaitment dessinée mais jsuis passée, avec bcp d’effort et c’est vrai comme vous le dites en ayant plus de vie sociale pdt 1 ans, mais faut choisir si on veut faire des études qui nous plaisent, ces études sont très dures, à savoir si vous vous embarquer dedans.

Voila j’ai parlé lol comme d’hab dans le désordre mais bon.

Ah oui, les tabourets s’apellent « Benjamin » et viennent donc de IKEA, pensez à apportez des coussins personnels si vous entrez à l’ecv ^^

Mpad de kaelweb :)No Gravatar , le 26 juin 2009

Merçi de ton avis.

« Pour ma part, j’ai été admise à l’ecv pas par rapport au porte feuille de mes parents car ils ne roulent pas sur l’or. »
Tout ce qu’une école privée souhaite c’est pas des gens qui roulent sur l’or mais des personnes assurées de pouvoir payer ;-) Faut bien avoir conscience de la nuance !

« Le type d’enseignants: des professionnels »
Encore heureux que ce soit des professionnels ! ( ceci dit je part du principe que tu est professionnel dès que t’est payé légalement genre pas au black… Dans ce type de profession ou t’as pas besoin de diplome d’enseignants style CAPES et de formation pour assurer des cours, la limite entre professionnels et amateurs est infime… Je ne remet pas en cause la qualité artistiques de tous les profs, loin de là ;-) Des bons comme des mauvais y’en a partout…)

« L’ambiance dans l’école: très bonne si tu t’entends bien avec ta promo, les prof, l’administration… »
Pour reparler de mon expérience je ne me suis jamais mal entendu avec les profs, ni avec les élèves et l’administration. Tu sembles dans ton cas être sur la même longueur d’onde que les autres, et c’est tant mieux pour toi, sinon c’est vite une horreur… !

« Pour ce qui est de la compétition, il n’y en a pas car on bosse tous ensemble et on s’entraide, pas comme ailleurs où les élèves sont remontés les uns contre les autres. »
La compétition en art existe toujours, qui n’a pas envie d’avoir les meilleurs compliment et le plus beau dessin ??? Des gens peuvent voir la compétition ou ne pas s’en rendre compte… moi j’en ai ressentie une, et même si c’était pas la guerre je me sentais mal… Bref, une différence de perception !

« Ah oui, les tabourets s’apellent « Benjamin» et viennent donc de IKEA, pensez à apportez des coussins personnels si vous entrez à l’ecv ^^ »
Merci pour le petit nom des tabourets :-D . Bon conseil que tu donnes là, il faut des coussins ou bien se faire masser le cul à la fin de chaque journée. L’ecv offre la vaseline à ces élèves pour se faire… ;-) hihiihi

Bref ;-) Comme je le répète, l’Ecv c’était pas pour moi, je conseillerai à personne d’y rentrer. Après, nous sommes tous différents, et je ne prétends détenir la vérité absolue. Donc faisez ce que vous voulez ;) Au pire vous vous barrez de ce truc au bout d’un an !

Ma réponse ne fait pas avancer beaucoup les schmilblic !
Courage à ceux qui se posent des questions.

bouyakaNo Gravatar , le 5 juillet 2009

hum…. j’ai aussi fait la prépa cette année, à bordeaux, j’ai été refusé en animation pourtant j’ai été d’un très bon niveau tout au long de l’année, j’ai eu des problèmes de santé tout au long de l’année, j’ai quand même tout récupéré et fait tout les devoirs demandé ! aucune réelle explication de la direction du fait de mon renvoi, l’entretien n’a notamment pas été réellement préparé…donc je suis vraiment remonté contre cette école !
(et malheureusement on est pas les seuls à être dans ce cas, meme des gens assidu tout au long de l’année, avec quasiment aucune absences, et meme avec une note de 7/7 au projet de fin d’année se sont pris la porte dans la gueule… va comprendre).
Ils veulent des gens productifs, pas des gens qui ont du talent, des gens qui rentrent dans leur critères de sélection et qui conviennent le mieux aux différentes entreprises de Bordeaux… (ce qui est le cas de quasiment toutes les écoles privées… mais là c’est poussé à l’extrême !)

Donc en gros si vous entrez à l’Ecv Bordeaux ne soyez pas malade !!! (blague à part)

Pour ce qui est des profs certes ce sont des professionnels, mais aussi des gens qui ne travaillent plus et qui plus est (même si le mot est fort, mais malheureusement juste) incompétents pour une minorité, de même une école qui se dit ouverte à l’Europe avec 2h d’anglais toutes les deux semaines… faut pas se foutre de la gueule du monde…

Voilàààà encore un coup de gueule !!! désolé mais fallait que ça sorte un jour ou l’autre !

MaximeNo Gravatar , le 2 novembre 2009

Bonjour a vous,

je suis étudiant en terminal L , du coté de paris..
Et cela fait bien 1 an que j’ai la certitude de vouloir aller a L’ECV,
pour mon avenir professionel..
mais j’doit avouer que je vois plus d’avis Contre que pour, malheureusement..
( bien que leurs site soit vachement tape a l’oeil ^^’ )
Mais d’un coté, c’est leurs boulot, enfin j’imagine..

bref, Sans raconter ma vie, je suis quelqun de vachement euh.. ‘ sensible ‘ , qui se laisse facilement dominer par ses sentiments ( un melange d’artiste imcompris et de poete maudit , enfin , voila quoi –’ )
Et j’ai peur d’avoir du mal a suporter l’ambiance vachement ‘ pesante ‘ qu’il y’a la bas, apparement..
puis, j’aimerais l’avis de personnes ayant fait L’ECV quant a mes dessins, histoire de voir si je suis dans la ‘ longueur d’onde ‘ de ce milieu..
merci beaucoup ! :]

PouêtNo Gravatar , le 4 novembre 2009

maxime je suis à l’ecv prend mon mail si tu veux en parler ^^
rikette26@hotmail.com

PouêtNo Gravatar , le 4 novembre 2009

ah oui les profs de l’ecv sont des professionnels ET ont un travail à côté de celui de professeurs, pour l’info …

Mpad de kaelweb :)No Gravatar , le 4 novembre 2009

@Pouêt : La différence entre un professionnel et un amateur: y’en a un des deux ou t’est déclaré :D
Bref, ça veut pas dire grand chose en soit quand on y pense :-)

Mrs.MNo Gravatar , le 5 novembre 2009

Bonjour !
Me voici de retour après de longs mois d’absence. J’avais promis que je reviendrais une fois la rentrée passée pour donner mes impressions sur l’ECV bordeaux (Je suis en prépa).
Tout d’abord, je voudrais dire une chose. Avant la rentrée j’avais très peur de ce que pourrait être l’ambiance de la classe (compétition etc etc) et finalement j’ai rencontré des personnes vraiment intéressantes et adorables. Je ne sais pas si j’ai la chance de simplement avoir une bonne promo mais on s’entend tous très bien et aucun instinct de compétition n’a jamais plané. On s’entraide beaucoup même, c’est vrai.
En ce qui concerne les professeurs, c’est vrai qu’il y a du bon et du mauvais, mais comme dans toute école finalement. Il est vrai que certains profs paraissent douteux quant à leurs compétences, et que l’on ne voit pas bien l’intérêt des travaux qu’ils nous font faire, cependant il y a aussi de très bons profs qui nous font faire des choses géniales. Vrai qu’ils ont quasiment tous quitté le milieu professionnel, mais en même temps, ils ne sont pas jeunes et ont du vécu derrière eux. Je pense véritablement que c’est un atout car ils savent très bien les exigences des métiers auxquels on se prédestine quasiment tous. Sans doute que ça peut en brider certains mais une école de communications n’est pas les beaux arts. On t’apprend à répondre à des attentes alors non, tu n’es pas libre de faire ce qu’il te plait mais tout le monde sait que dans la vie, ce n’est pas le client qui doit s’adapter.
Niveau frais et dépenses, là impossible de nier, c’est énorme, énorme, énorme. Mieux vaut ne pas faire les calculs. C’est véritablement le gros point noir de cette école (et des écoles d’art en général).
En ce qui concerne le travail à fournir, là encore c’est énorme. Il est facile de passer 8h sur un boulot pour avoir un petit 5 sur 10. Les notations sont dures et tu finis par être fier de toi quand tu passes de 3.5 à 4 sur 10. Il faut donc s’accrocher et ne pas démoraliser. Il faut bien s’y préparer, c’est tout.
Bref, en ce qui me concerne je suis très heureuse d’être dans cette école, les gens de ma classe sont adorables et c’est quand même très intéressant malgré la charge colossale (inhumaine ?) de boulot.

PS: N’espérez pas vous reposer pendant les vacances, parce que c’est pire qu’en semaine de cours.. hm.

Je sais que beaucoup ne seront pas d’accord avec moi, mais je ne fais que donner mon avis, et mon point de vue.

Le bonjour à l’administrateur ;)

Mrs.M

PouêtNo Gravatar , le 5 novembre 2009

qu’est-ce tu en sais s’ils sont déclarés où pas ? tu leur as demandé ?

Mpad de kaelweb :)No Gravatar , le 5 novembre 2009

C’était de l’humour Pouêt pour dire que professionnel ou amateur ça ne voulait pas dire grand chose, hormis une histoire de situation légale, de statut. Un professionnel peut être très mauvais et un amateur très bon :)

@Mrs M: C’est ton avis, je le respecte, tu fais parti des gens qui apprécient l’école, il faut de tout pour faire un monde ;) .

PouêtNo Gravatar , le 5 novembre 2009

ok Mpad

PouêtNo Gravatar , le 5 novembre 2009

:) Mrs.M et gros BON COURAGE pour ton année de prépa. ^^
Jsuis en L2 et c’est encore plus intéressant :D

SansTitre01No Gravatar , le 2 janvier 2010

MPad >>
J’étais tombé ici juste après que tu aies supprimé le billet dont il est question ici. Vu ce que tu semblais dire, j’te plaignais pour être tombé sur une école se comportant comme ça (menace de poursuite, etc…) en me disant que tu as eu la malchance de tomber sur la mauvaise ECV.
A l’époque, je finissais la prépa de l’ECV Aix, et j’avais l’impression que tout se passait pour le mieux avec les élèves, les profs, et même dans l’administration. C’était erreintant, tuant, autant physiquement que financièrement et moralement, mais tout se passait bien.

Puis, j’ai découvert la L2, la seconde année… Et j’ai immédiatement repensé à toi, en regrettant de ne pas avoir été aussi éclairé. Tout est allé de la manière la plus caricaturale possible : coups de putes entre élèves, bien aidé par mon comportement bonne poire du ‘c’est pas grave, j’te pardonne » à tout va, tout ceux que j’ai aidé, nourri, logé, dépanné financièrement m’ont trahis à tour de rôle (en me donnant de faux sujets, en ne me disant de ne pas aller en cours à cause de telle grève imaginaire, en me volant des biens chez moi…), travaux volés, profs incompétents et n’arrivant jamais à se mettre d’accord sur un devoir, un autre prof réveillant ma parano en ne me mettant que des 2 sur 7 à chaque devoir, que j’y passe deux minutes ou deux jours d’affilé, alors que l’élève qu’il a fait rentré sans entretien et qui était son stagiaire se payait les meilleures notes même avec des devoirs non-rendus; des horaires et contraintes stupides et inhumaine, un apprentissage bancal, obligations stupides (1OO e à payer pour deux jours à Echirolles, obligatoirement), mon dossier pour pouvoir aller étudier au Cananda, qui paraissait « Excellent, sans problème » me revient dans la gueule car, pour me faire chier, un autre s’est fait pistoné et passé le dossier à ma place… Etc, etc, etc…
Ca a fini à cause d’un breakdown où je me suis effondré au pied de mon immeuble, incapable de réfléchir ou bouger : j’étais complètement usé, anémié, et déprimé. Et cette dépression s’installant à nouveau de plus en plus vite exultait de toutes ces traîtrises, aux limites du harcèlement. Je n’étais pas dans le groupe des irremplaçable, mais n’était pas dans le groupe des nuls qu’on appellera gentiment « assistés », et tout ceux comme moi était dans cet état : tous partis bien plus tôt, ayant tous compris de quoi il retournait…, sauf moi.

Il m’a fallu attendre début Janvier, il y a tout juste un an, donc, pour prendre ma décision, et qui allait changer beaucoup de chose. Une après-midi, développement photo, j’avais fait mes premières photos argentiques, et elles étaient très belles. C’étaient de bonnes photos. Mais pour la prof, « Nan, cette photo là est transparente. Tu vois celle de *** ? C’est pas transparant, c’est subtil, ça mérite la meilleure note ». AHAH… Dire que c’était moi qui avait fait les deux pellicules.
J’ai rangé les pellicules dans mon sacs (je tenais à les récupérer), me préparait à gueuler devant classe profs tout ce que j’avais à leur reprocher, mais je n’en eu pas le temps : compte-rendu du conseil de classe… Moi, qui travaillait et ne vivait que ECV, sans vie à côté, me retrouve avec un bulletin remplis de notes inventées, voire des « 0 pour absence », chose abberrante, que moi et le prof savions faux…

Je n’ai finalement pas gueulé. Je n’ai rien fait. J’ai pris tout ce que je pouvais, et je suis parti. Mon appart auxquel je tenais, vidé en deux jours, deux semaines après je rejoignais mes parents à 800 km d’Aix.
Le plus pathétique dans l’histoire, c’est que je n’ai reçu que trois coups de fil : un prof de Rough voulant me parler(gentil homme à qui je n’ai rien à reprocher), prof de nature vivante/dessin d’analyse de prépa qui craignait (à juste titre) pour mon état de santé (lui non plus, ainsi qu’aux profs que je n’ai eu que la première, je n’ai rien à reprocher. Ce sont leurs successeurs que je tiens comme responsables, bien aidés par les élèves). Puis la directrice, à qui je n’ai pas pû parler, qui essayait candidement de comprendre mes derniers jours d’absence…
Parmi tous ces élèves, que j’aidais comme je pouvais, même si ça me mettait à mal en les hébergeant, en leur donnant de l’argent, des idées voire mes travaux, et ce, tous les jours pendant deux ans… Personne n’a eu l’idée d’appeler, ou d’envoyer un mail. « Comme prévisible » après tout :) .

Ca fait un an que j’ai quitté l’école, et j’ai passé des mois cloîtré dans ma chambre à regarder le plafond, bourrés aux anti-dépresseurs, sans pouvoir sortir voir qui que ce soit. Même maintenant, vu mon âge, mes études sont considérées comme foutues, et je n’ai pas la force de retourner dans une école de ce style, à me méfier de tout tout en me tuant à la tache. Je n’ai même pas tenu un crayon depuis…

Bref, tout ça pour dire que, je pense que ton billet était moins dépressif que mon post et plus « analysant la situation », mais je sais que je ne suis pas le seul dans ce cas. L’ECV, ceux qui la font, est… enfin bref, je vais pas recommencer (manquerait plus que tu te reprenne une piqure de rappel). Je n’ai par contre pas ouï dire grand mal de la branche parisienne de l’ECV.

Enfin, tout ce post bien baveux de pathos à toi Mpad, ton post m’a quand même redonné un peu de force, je pensais que cette chimère intouchable qu’est l’ECV ne s’était fait les griffes que sur moi. XD

Bonne continuation,
Amicalement,

Un témoin parmi tant d’autres

SamNo Gravatar , le 6 janvier 2010

Bonjour,

J’ai lu tous vos commentaire et je veux commencer par remercier « Mpad » pour ce site. c’est vraiment genial de pouvoir lire differents avis car le site de l’ecole est vrmnt cmme une « propagande ».

En tout cas, je suis admise a l’ECV Paris en Septembre 2010, et la je commence vraiment a me demander si je devrais essayer d’integrer une autre ecole ou pas. Le probleme c’est que je suis une eleve internationale et donc ECV me semblait l’ecole la plus ouverte vers l’international.

Je voulais donc savoir s’il y a des eleves internationaux (ou francais biensur) qui pouraient me donner des conseils en ce qui concerne l’ecole en general (ambiance eleves profs … )?
Aussi, je sais que c’est vraiment cher mais est-ce que quelqu’un pourrait me dire (environ) combien on depense par mois pour le materiel et tout ca?

Je vous laisse mon email si vous voulez me contacter: s_waly@hotmail.com

Merci d’avance et bon courage a tous.
S.

SakuemsNo Gravatar , le 16 janvier 2010

WOW
j’ai vu sur un forum quelqu’un dire « j’aimerais trop aller à l’ECV »
je me suis renseigné, leur site, magique, me donnait envie
et bah là je déchante totalement, ça fait même très très peur !!!!
actuellement je suis aux beaux arts en 3eme année (arts plastiques)
je voudrais préciser : aux beaux arts vous n’êtes pas libre du tout, les profs sont chiants, jugent de manière totalement objective et ne jurent que par l’art contemporain.
Passons sur ça, si vous voulez vraiment que je vous parle des beaux arts : sakuems@free.fr

Quant à l’ECV j’abandonne avant même d’avoir essayer, j’ai presque le sentiment que je n’ai pas besoin de cette école vu le niveau … pourtant j’ai des choses à apprendre mais bon là ça m’a fait peur
de toute manière j’ai pas un rond alors 7000€ l’année j’oublie LOL !
y’as vraiment pas une seule école d’art qui vaille le coup c’est dingue….

MarieNo Gravatar , le 18 février 2010

Bonjour,

Je viens de lire tout vos commentaires, instructifs!
Moi je viens de finir l’ECV à bordeaux et d’être diplômée.
C’est vrai que ça été 4 années dures avec beaucoup de travail, c’est vrai aussi avec des frais annexes, mais franchement ça vaut le coup. Dès que j’ai commencé à faire mes premiers stages en agence, les directeurs artistiques ne jurent que par cette école. Nous sommes super bien formés et très efficaces côté boulot, d’ailleurs on en manque pas en sortant de l’école.
Sam tu te poses la question côté international et c’est clair l’école est plus qu’ouverte. Des échanges nous sont proposés avec des universités étrangères, du coup pas mal d’élèves étrangers viennent aussi à l’ECV, plein d’étudiants partent faire des stages dans des agences étrangères et on a pas mal d’intervenants étrangers, bref, c’est vraiment bien.
Alors oui, c’est dur, à la fin de la prépa tout le monde n’est pas gardé, ça fait des malheureux, mais ceux qui poursuivent s’éclatent vraiment.
Côté profs, là aussi tous ne sont pas exceptionnels, mais comme partout, mais certains le sont vraiment! Ce qui est sur c’est que le jour de mon diplôme quand j’ai vu la réaction des patrons d’agences qui jugeaient mon book, je me suis dit que j’avais suivi la bonne voie.

IouliaNo Gravatar , le 21 juillet 2010

Oui c’est cher, et oui il faut fournir beaucoup de travail « travailler? dans une école supérieure? Dingue!
Sérieusement tu crois quoi, qu’à ce prix là (j’admet que c’est une petite fortune) t’achetes un diplome?
Je ne vois pas ce que tu trouves d’extraordinaire au fait qu’on ait beaucoup de taff, t’as jamais entendu parler des écoles préparatoires? C’est le cas dans toutes, pas de vie sociale, tout ça. Si t’avais l’intention de sortir toutes les nuits, fallait aller à la fac. Mais même la deuxième année (plus chargée que la prépa) ne m’a pas empechée d’aller en soirée, et même de ne rien faire des vacances d’octobre. Il suffit juste d’un peu d’organisation. Mais c’est vrai qu’à la sortie du bac on a une grosse tendance à la procrastination…

Il est facile d’entrer à l’ECV, c’est vrai, je me demande même s’ils refusent des candidatures. Ils ont fait le choix d’offrir à tout le monde (et libre à toi de le discuter) la chance de faire leurs preuves. Donc oui l’année préparatoire reste assez hétéroclite par rapport aux niveaux, mais rassure toi, ça change par la suite. Cette année, il y avait 4 classes de prépa, 3 classes de 1ere année et 2 classes de 3ème année.

Quand à l’ambiance, elle est le fait des élèves et dépend donc des promos, on ne peut pas blamer l’école là dessus. Tout ce que je peux dire c’est qu’au contraire de ce que tu dis, les profs encouragent l’entraide pour la progression et non la competition.
D’ailleurs certains sont très à l’écoute, en particulier la sous directrice.

Et je rejoins Marie sur le fait que c’est une école bien cotée, très demandée par les professionnels.

floNo Gravatar , le 22 août 2010

Bonjour,
J’ai lu tous vos commentaires sur cette fameuse école que je suis allée visiter lors des portes ouvertes. C’est vrai qu’a entendre les élèves, « tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil » mais comme toute école, il y a les mauvais cotés que j’ai pu lire dans vos commentaires!
Je passe en terminale et je réfléchis a ce que je voudrais faire apres le bac. Cette ecole m’interesse vraiment parce qu’elle propose pas mal de domaines dans la communication visuelle (chose qu’on ne trouve pas dans bcp d’ecoles…). En plus, j’aime bien créer, je fais souvent des cadeaux, des dessins (pas forcément extraordinaires), etc, bref j’aimerais bien travailler dans cette branche. Mais ce qui me fait peur, c’est les qualités des profs vu le prix qu’il faut payer!!
Est-ce que vous connaissez d’autres ecoles de communication visuelle plus ouvertes sur le monde que l’ECV avec plus de cours de langues notamment?

(Mrs M., si tu continues dans cette ecole, tu pourras nous donner ton point de vue sur l’année a venir ? Ca m’interesse bcp !)

En tout cas, ce site est super :) Merci a l’administrateur et a ceux qui ont mis des commentaires tres instructifs.

AdelineNo Gravatar , le 11 septembre 2010

Bonjour je suis en terminale S, je viens de lire (a peu près) tous les messages. Et depuis quelques semaines, je pensais rentrer à l’ecv de bordeaux l’année prochaine, et maintenant je me demande si c’est la bonne solution.. parce que mes parents n’auront pas de quoi payer indéfiniment mes études, puis cette « absence de vie sociale » me fait un peur (y-a-t-il vraiment autant de travail que ça ?). Je dessine beaucoup (mais pas parfaitement), et je suis plutôt passionnée de photographie (et vidéos) et je m’en sors « pas trop mal », et si « le talent » n’est pas récompensé, je me demande si ça sert à quelque chose de faire une année à l’ecv pour être recalée, sans être une glandeuse ?

zoupetteNo Gravatar , le 28 novembre 2010

coucou Adeline,

J’étais à l’ECV Bordeaux et je suis partie finir mon cursus à l’ECV Nantes pour des raisons familiales. Mon expérience à Bordeaux fut exceptionnelle. Oui il y a beaucoup de travail à fournir mais c’est une question d’organisation et si tu bosses durant les cours pas besoin de te stresser. Cela ne m’a pas empecher de sortir et d’avoir des activités en dehors des cours.
Ceux qui sont en principe recalés à la fin de la prépa sont ceux qui en rendent pas leur projet et ceux dont il n’y aucune évolution entre le debut et la fin de l’année. Le projet de prépé compte aussi beaucoup;
en espèrant avoir pu t’aidée Adeline tu peux me contacter par mail si tu veux en savoir plus.

DouglasNo Gravatar , le 11 décembre 2010

Bonjour,
Je suis actuellement en terminale ES, et je voudrais integrer l’ECV de Lille, qui ouvre ses portes septembre 2011. Je vais tout d’abord devoir faire une année préparatoire, pour ensuite faire une section Photographie.
Pourriez vous me renseignez sur cette section ? Pour l’année préparatoire, j’ai vu qu’il y aura du dessin au programme, cependant, je ne sais pas DU TOUT dessiner ! Est-ce important si au final, je veux m’orienter en photographie ?

J’espère que quelqu’un pourra répondre a mes interrogations.
Bonne journée.

RNo Gravatar , le 25 janvier 2011

Moi ce qui me dérange dans vos propos c’est que vous dénoncez des choses qui au final seront présent dans le monde professionnel faut se reveiller un peu, la com c’est pas un monde de Bisounours, tout est régi par les budget et vous êtes censé le savoir. Il y a de plus en plus d’école de communication visuelle qui se crée ( et l’ECV fait parti des écoles réputées dans le milieu ) et cela oblige les élèves a faire un boulot monstre pour être le meilleur c’est un choix de carriere et je pense qu’on est au courant en rentrant. ECV ou non c’est pareil partout et on retrouve les memes commentaires: « c’est pourri oublie ta famille, ta jeunesse etc, on nous prend pour des merdes » Mais j’ai envie de vous répondre c’est le monde du travail les gars. Que ce soit ECV, Intuit, Sevres etc le but c’est de former des bon créatifs sauf qu’il faut de la volonté.
Oui moi j’ai plus de vie, je sors plus et quand j’ai le temps je prefere me reposer, mais quand on choisi de travailler dans les Arts Appliqués on le sait d’avance. Je tourne a 60/70h par semaine mais mon but c’est pas d’être un DA foireux. Dans la vie faut se donner les moyens pour réussir c’est tout.

Je rejoins pour le coup de l’école et des écoles dans ce milieu qui passe trop dans leur propre communication plutot que du côté des élèves, mais c’est comme ça et je pense que l’enseignement proposé et de qualité et que pour réussir ensuite il faut s’en donner les moyens tout simplement.

PuddyNo Gravatar , le 7 février 2011

Wahou. Vous me faites peur là !
Je viens d’être prise à l’ECV de Paris pour la rentrée 2011-2012, et donc est-ce que tout ce que vous dites est aussi valable pour l’ECV parisienne ?
J’ai visité leurs locaux, et j’ai été admise après un entretien tout à fait normal en direct (qui a duré presque une heure), et l’école me paraissait, pour une école d’art, assez bien. Puis-je avoir des témoignages svp ?
Et quand vous parlez de ne plus avoir de vie sociale, est-ce vraiment le cas ?

M.No Gravatar , le 16 février 2011

Bonjour à tous,

Je viens de passer une petite heure à lire tous vos messages.
Je suis actuellement en première à l’ISCOM en marketing & publicité.
Je pensais que cette école formait à la fois les DA et les chefs de pub, mais je me suis trompée. Beaucoup de cours sont inutiles, les profs souvent médiocres & une équipe pédagogique transparente. On n’a pas le droit d’être malade.
J’ai reçu mon bulletin où j’ai découvert des 0 inexistants, des appréciations qui ne me correspondaient en rien. Lorsque j’ai réussi à avoir quelqu’un au téléphone, elle a sous-entendu que j’étais une sécheuse et pas du tout bosseuse. J’ai été présente à tous les cours depuis la rentrée. J’ai manqué une semaine de cours à cause d’une très grosse grippe. Elle m’a valu des 0 irrécupérables, malgré un mot du médecin disant que j’étais réellement dans l’incapacité de me déplacer. Réponse « si c’était vraiment le cas, fallait aller à l’hôpital ».
De plus, nous n’avons aucune aide pour trouver nos stages si ce n’est un mail disant « ne vous découragez pas ». A une semaine du stage, j’ai décroché un entretien. Il se passait en même temps que mon cours d’oral anglais. Ma responsable pédagogique m’a autorisée à m’y rendre et ne pas aller en cours. Sauf que surprise, ma professeure a décidé de faire un partiel. J’ai donc eu un magnifique 0 en partiel. Ma responsable m’a juste dit « vous êtes étudiante avant tout, donc vous aurez ce 0″.
J’ai eu mon Bac avec mention bien, je n’ai jamais séché une seule fois de toute ma vie, je rends tous mes travaux à temps, je me tue au travail. Cette école m’a rabaissée. Il y a beaucoup de favoritisme chez certains profs. On s’en demande pourquoi on s’acharne.
De plus, l’ambiance de l’école laisse franchement à désirer. Coups de couteau dans le dos sur coups de couteau dans le dos. Nous devons fournir nous-même notre matériel, les profs sont incompétents, nous sommes baladés aux quatre coins de Paris pour les cours.
J’ai un grand mal-être.

Tout ça pour dire que je voulais évoluer dans la créa, et partir de l’ISCOM.
A lire vos messages, c’est à croire que toutes les écoles se ressemblent. Des pompes à fric qui nous offrent une belle carte de visite pour plus tard, mais où le moral ne suit pas. Je suis quelqu’un de très sensible & j’ai de plus en plus de mal à me lever le matin à l’idée d’y aller.

Je ne sais pas quoi faire. Je suis complétement perdue.
Toutes les écoles ont l’air identiques à la mienne.

Connaîtriez-vous des écoles donnant la même formation que l’ECV ou Créapole mais publiques ? Ou bien même des écoles d’événementiel ?

Merci beaucoup.
M.

MidNo Gravatar , le 7 mai 2011

Je tenais juste à appuyer quelque peu les propos tenus ici.

Je suis à l’ECV depuis la rentrée de septembre. Moi aussi, j’avais lu ici ou là des choses sur l’école, comme quoi c’était extrêmement dur, décourageant, etc. Et ? J’ai pris du recul. L’ECV (Paris pour mon cas), propose un atelier PREPARATOIRE. Une prépa donc. Vous n’avez pas eu d’amis en hypokhâgne ? Ni en math ou physique ? C’est du pareil au même !

La sélection est faite entre la prépa et la 1e année, avec une partie des élèves qui dégagent d’eux même ou poussés par l’école au milieu d’année. C’est fatiguant, comme année. Du taf à n’en plus finir, des notes qui ne suivent pas toujours. Mais si on a la volonté de rester et de faire quelque chose avec ce qu’on nous donne, on continue, et on abandonne pas. Ce que peu de personnes ont l’air de comprendre c’est qu’une masse de travail considérable devrait être un gage de qualité plutôt que de disgrâce : Comment réagiriez vous si on ne vous faisait rien faire pendant des mois ?

Pour ce qui est de l’ECV Paris, si jamais certains se demandent, c’est une bonne école, avec des défauts, certes, comme toutes. Mais ça reste une formation reconnue, de bonne qualité, avec des enseignants intéressés et intéressant, même si parfois peu pédagogues (Pour certains). J’encourage le fait d’exprimer ses opinions, mais il ne faut pas non plus être radical tout le temps: Nuancer son propos peut être intéressant.

A. bxNo Gravatar , le 8 mai 2011

Quel dommage de lire tout ca, je suis actuellement a l’ECV bordeaux, et je ne reconnais rien dans toutes ces critiques !
J’arrive a la fin de mon année et ce que je peux vous dire, c’est que les profs sont vraiment bons, ils nous écoutent et nous aident, les cours sont vraiment intéressants.
Je vais pas vous mentir, on a aussi beaucoup de boulot, et oui les tabourets sont de chez ikéa, donc pas trés confortables….
Mais vraiment je ne regrette pas, et les autres prépa aussi ( vu qu’on est a peu prés 120…) l’ambiance est bonne et il nous poussent a nous dépasser.
Je sais que certaines ECV on une réputation plus moyenne mais pour bordeaux je n’est qu’une chose a dire : Super !
Désolé pour ceux qui ont eux une mauvaise expérience…
Bon courage a nouveaux !

la pouleNo Gravatar , le 15 mai 2011

bonjour à tous

je suis tombé sur ce forum par hasard et je suis…. très étonnée voir abasourdie.

Dans un mois je serais diplômée d’un master 1 à l’ecv Paris.

Avant ECV j’ai fais un BT dessinateur maquettiste options arts graphiques à l’école Maximilien Vox à paris qui est l’équivalent d’ un bacpro certes avec mon BT jai eu des cours de communication visuelle, de dessin d’analyse, d histoire de l’art, d’illustration, de maquette mais au niveau lycée donc vraiment pas approfondit. Puis diplômé je n’avais vraiment pas envie de faire une MANAA classique dans l’une des grandes écoles ( olivier de serres, dupéré etc…) et l’ecv c’est proposée d’elle même dans mes recherches.

J’ai préparé mon dossier et j’ai eu un entretien.
Pour mon entretien j’ai passé 2 heures avec la sous-directrice à montrer mon book et parlé de mes envies de futur et de l’art en général… il faut le savoir l’ ecv recherche des personnalités, des profils, des petits trucs en plus j’ai eu un oui directement.

l’ECV c est simple:

la prépa/ L1 : c’est dur, c’est horrible on te dit recommence encore et encore on te gueule dessus, tu craques souvent, ta famille comprend pas pk a 4h00 du matin tu dessines encore tes pommes a la craie grasse au lieu d’aller te coucher tu vois des gens disparaitre/abandonner ou se faire virer tous simplement…mais tu t’accroches tu écoutes tes profs même si tu as envie de leur dire d’aller se faire foutre… c’est utile tu fais de belles rencontres autant qu’ avec tes profs que les élèves tu apprends à soutenir et être soutenu
et a t’organiser. tu visites paris grace au dessin d’exterieur :)
la prépa c est hardcore mais ca t’apprends le COURAGE !!
effectivement c’est la guerre pour être selectionné en L2 ou en proba… mais la vie ne s’arrette pas à l’ecv si c’est non tu passes a autre chose et tu évolues si c’est ta passion tu y arriveras toujours !!

la L2: c’est la même masse de travail mais c’est totalement différent et là tu commence avec la chose qui va avoir plus de rapport avec toi que n’importe qui.. ton mac/pc…. ( ne te précipite pas pour l’acheter tu n’en a pas encore véritablement besoin en L2)tu as des cours de photos qui sont une bouffée d’air frais tu apprends en illus et en rought et en dessin de nu tu souffres en dessin d’analyse tu commences l’identité visuelle, la typo, la mise en page (écoute bien Lionel c’est un conseil)et tu essais de comprendre ta suite CS avec tes cours d’info. La L2 ca t’apprends la RIGUEUR.
Si tu as bien bossé que tu es assidu en cour et que tu es agréable alors ton passage en L3 devrais être bon tu fini ton année par un stage :) et OUI l’école t’aide pour le trouver mais c’est à toi d’etre malin pour te débrouiller si tu n’as pas de contact ni de piston tu dois démarcher avec un book parfait !

L3 : le début du début de la vie. C’est cette année ou tu commences à passer ta vie sur ton ordi et que tu dépenses le plus d’argent pour tes projets. Tu découvres les imprimeurs, les bugs les plantages de CS et les rendus ou tu as bosser 3 semaines dessus pour avoir 1/7 ( mais dans le fond à la fin de tout ca tu comprends pk tu as eu 1 même si tu en voudras a vie a ton prof ca te forgera le caractère et ca t’aidera énormément à faire des choix pour plus tard dans ta vie professionnelle)tu découvres l’édition^^ et les cours de multimédia ou ta rigueur& ton courage va beaucoup t’aider… Tu affirmes ton style en illustration et en dessin. les cours d’ identité et typo deviennent ULTRA important et tu t’ éclates en pub et tu souffres en info… Tu commences aussi le travail d’équipe pas facile il faut bien connaitre ton binome c’est ca le secret. La l3 c’est beaucoup de boulot mais tu le comprends car tu as eu ton stage avant et normalement tt le monde t’a dis  » l école c’était la glande je donnerai beaucoup pour y retourner » c’est DUR mais tu c est cette année que tu commence à être vraiment FIER de tes boulots !!!

et la M1 c’est encore un niveau au dessus c’est du boulot du boulot du boulot !!! ( je peux pas trop en parler je suis encore dedans….)

BREF à ECV PARIS je me suis tj sentie entourée et encouragée par mes profs certains sont devenu des amis d’autre je ne leur parle pas quand je les croises ( on tombe tj sur des cons dans la vie lol)ma directrice a tj été là pour moi même quand j’étais deprimée… certes j’ ai vu des gens abandonner et d’autre se faire virer mais c’est comme dans la vie et le monde du travail on ne se fait jamais de cadeaux… Pour l’ambiance de la promo on à eu des hauts et des bas sache qu’il est trés rare que tu reste veritablement amis avec potes de prépa tu finiras par en détester certains et en découvrir d’autres, il faut savoir que les liens sont décuplés avec la fatigue et la promiscuité. Si tu reste franc, droit dans tes bottes et que tu sais faire la part des choses tu devrais y arriver. Pour le matériel oui l’école n ‘investi en rien mais c ‘est a toi de trouver les bonnes adresses n’hésite pas à demander à tes profs et d’acheter en gros sans oublier les grandes surface ( casto, casa…)ou il y a tj des promos.

Alors oui il est vrai que j’ai raté certains repas de famille perdu quelques amis qui étaient exterieur a tout ca. Que j’ai loupé des fêtes et des moments important… mais si j’avais été en école de médecine ou en prepa de droit ou autres ca se serai passé de la même façon ses études prennes beaucoup de temps sont trés subjectives et il faut avoir les épaules pour !!

mais tout ce que dit R (commentaire plus haut)est vrai !!
ECV forme des directeurs artistiques, des publicitaires, des graphistes, des illustrateurs notre passion c’est notre métier….

JulietteNo Gravatar , le 10 juillet 2011

Bonjour,
Et bien quelle surprise cette discutions! moi qui voulais des avis sur l’ECV je suis bien tombée!
J’entre a l’ECV Bordeaux en septembre et j’avoue que ce que j’ai lu ici ne m’a pas rassurée…Si j’ai choisi une école privée c’est parce que je sors d’une année aux Beaux arts de Brest qui c’est avérée pitoyable autant au niveau de l’école que des professeurs, j’espère pas repartir pour une année de galère…

BleeartNo Gravatar , le 25 novembre 2011

Par où commencer..
Tout d’abord, je remercie Mpad pour ce forum qui s’est lentement créé sur l’école ECV.. Plutôt rare de voir tant de franchise!
Pour ma part, je suis en terminale Bac pro communication visuelle et graphique à Bordeaux. Évidement dans moins d’un mois nous devons faire nos choix pour l’an prochain et sans vous le cacher, je flanche pour l’école ECV, malgré les concessions financières qu’il va falloir faire!
J’ai lu chacun des commentaires et comment ne pas tomber de haut devant tout ça?
Quant à l

BleeartNo Gravatar , le 25 novembre 2011

.. quant à la question du « travail à fournir », ma chance de ce côté là est que je suis dans cette filière depuis déjà 3 ans (mais en lycée) et que je peux avoir un réel aperçu du travail à fournir et les qualités qu’il faut avoir pour rester à l’ECV.
Mais à vrai dire vos commentaires me laissent à désirer quant au professionnalisme de l’école.. Des profs pas compétents et qui ne cherchent pas à faire évoluer leur élève? Ca ça me refroidis, bien plus que les 8000€ qu’il va falloir débourser pour une année (en parlant de ça, les tarifs ont encore augmenter.. Si ils ne paient pas les fournitures scolaires, que font-ils de tout se fric? :) )
Enfin, je compte bien y rentrer et voir ce qu’il se passent derrière cette enseigne qui borde les quais de Bordeaux!

Un long message pour remercier à tous d’avoir laisser vos expériences et impressions, les nouveaux en ont vraiment besoin!
A bientôt!

pim pam poumNo Gravatar , le 29 décembre 2011

Eh bonjour

et oui l’ECV c’est du travail et c’est ce qui donne du crédit à l’école. Souvent on craque on en a marre etc mais c’est quand même du graphismes plutôt que de la finances et de la compta =) !! c’est une expérience sensationnel riche en nuit blanches et café =) on devient un peu tous zinzin mais on compose avec. Je ne reconnais pas du tout mon école dans certaines critiques (ambiance, qualité des profs etc..), pour ma part je suis à bordeaux. Ce qui font l’effort loin d’être insurmontable ne le regretteront pas et ne changeront plus de filière à moins que l’ECV décide pour vous! car comme dans le monde pro votre place à l’ECV n’est jamais acquise… =)

des bisous

pif paf poufNo Gravatar , le 29 décembre 2011

Salutations cher blogueurs!

L’ECV c’est cool!!! surtout pour celui qui vénère la caféine, la colle en spray et le riz sauce soja. Pour ma part je suis à l’ECV bordeaux et j’avoue, bien tant que mal, que vos commentaires me laisse perplexe. Eh oui c’est dur, faut sacrifier ses soirées, ses week end, et pour les plus organisés d’entre nous, ses vacances. Néanmoins cela reste un choix qui vous appartient, je trouve regrettable que des étudiants qui auraient pu se révéler brillant hésitent à intégrer cette école après lecture de commentaires qui, manifestement, n’en font pas l’éloge. On travaille avant tout pour soi-même, peu importe le sacrifice si tu aime se que tu fait. Eh puis entre nous tu trouvera toujours le temps de sortir en soirée :) .
En fait l’ECV c’est pas « cool » c’est juste une école comme les autres où faut taffer (mais alors vraiment bcp) et donc qui offre de belles perspectives d’embauche pour la suite (du moins je l’espère…).

Bonne chance à tous pour la suite!

PouêtNo Gravatar , le 23 janvier 2012

je suis focu quand même haha


Il n'y a plus de commentaires pour l'instant,

Si vous voulez laisser cependant un commentaire sur cette page, envoyez-moi un email je le rajouterai à la suite ;-) : pierre.alexis.dauriac chez gmail.com

>> Retourner sur le site